Revue Institut Psychanalyse & Management

La série éditoriale Psychanalyse & Management publie des articles originaux valorisant des travaux de recherche scientifique et des travaux d’origine professionnelle répondant aux critères de conformité académique. Bien que s’inscrivant dans le champ des sciences humaines de gestion, la ligne éditoriale se veut interdisciplinaire, et œuvre dans le respect de chacune des disciplines aussi bien que des approches épistémologiques et méthodologiques. Conformément à la vocation de l’Institut Psychanalyse & Management, elle vise à valoriser les apports de la psychanalyse dans le champ des Sciences de Gestion (management, ressources humaines, organisation, gestion, stratégie, technologie… etc.). La série éditoriale Psychanalyse & Management publie des papiers en « varia », mais propose également de publier des articles originaux sous forme de dossier ou de numéro thématique; c’est le cas notamment pour des papiers sélectionnés à l’issue de colloques ou de journées de recherche organisés par l’I.P&M.

La publication est réalisée dans la série « Revue » (ISSN) pour les papiers de qualité scientifique, proposés par les auteurs en « varia », et pour des papiers sélectionnés à partir des actes de colloques ou de journées de recherche, répondant aux critères requis d’évaluation, de sélectivité et de conformité académique(s) (Références : Catégorie 4, Catégorie C, correspondants aux positionnements des revues dont le champ de publication est spécialisé).

La publication réalisée dans la série « Ouvrage » (ISBN) sont destinées à un public plus large (chercheurs, enseignants, praticiens, cliniciens, managers… etc.). Ces publications sont réalisées selon les critères de la qualification requise par la labellisation FNEGE. Les auteurs ont la possibilité de développer leur pensée et de faire la place aux débats. La publication est généralement organisée en trois parties, les prolégomènes, concrescere, épilogue. La sélection des articles est réalisée de sorte qu’un même numéro n’excède pas 650 000 caractères environ. Un seul article par auteur est autorisé.